Tag Archives: London Museum

Lights of the year

Lunaire 2

Amongst the impressive selection of new designs featuring at the 2014 edition of Designs of the year at the Design Museum in London, three have particularly caught my light sensitive attention. I’m glad to say that in their product selection two lights, String Lights and PET Lamp had already been presented few months ago in Light Curiosité.

PET Lamp, presented in Light Curiosité in September 2013, is this brilliant idea of using wasted plastic (PET) bottles with ancestral Colombian artcraft knowledge to create a whole new product: colourful light suspensions. More info here.

PET

String Lights was our March 2014 pick of the month. A very pure creation by Michael Anastassiades, simply structuring space with strings and lamp shade. More info here.

string 3

A new discovery, thanks to Designs of the year, is the surprising wall lamp designed by Ferréol Babin, Lunaire. This light mimics the eclipses phenomenon at home. A small front disc containing the light source is set aside a large concave aluminum diffuser. Depending on how the front disc is positioned , 2 different effects are possible: back lighting or lighting from inside the diffuser. Quite amazing to have your own solar system to play with at home! More info here.

Lunaire 3

Designs of the year was, as every year, extremely inspirational, an exhibit that should not be missed by design and techno lovers. And a perfect excuse (if this is necessary) to see the colourful and energising exhibit on Sir Paul Smith. Designs of the year, until August 24th, Hello my name is Paul Smith, until 21st June, both at the Design Museum, London.

 

Parmi l’impressionnante sélection de nouveaux designs regroupés dans l’édition 2014 de l’expo Designs of the year au musée du design à Londres, trois ont particulièrement retenus mon attention un peu obsessionnelle pour la lumière. Et je suis particulièrement heureuse que dans leur section produit, 2 lampes: PET lamp et String Light, aient été repérées par Light Curisosité il y a déjà quelques mois.

PET Lamp, présentée dans Light Curiosité en Septembre 2013, est une ingénieuse idée qui combine des bouteilles en plastique usagées et le savoir-faire du tissage Colombien pour créer un tout nouveau produit: des suspensions colorées de toutes formes et couleurs. Plus d’info ici.

PET Lamp 2

String Lights était notre coup de coeur de Mars 2014. Une création simple et pure de Michael Anastassiades, faite de fils et d’abat-jour qui structure l’espace avec impact. Plus d’info ici.

sting 2

Une autre découverte de cette exposition, la surprenante applique créée par Ferréol Babin, appelée Lunaire. Cette lampe mimique le phénomène des éclipses à la maison. Un petit disque avec une source de lumière est placé devant un grand diffuseur en aluminium. Selon l’emplacement du petit disque frontal, deux effets sont possibles: un éclairage par l’arrière ou un éclairage partant du disque. Cela créé des effets très différents, une sorte de mini système solaire dans son home sweet home! Plus d’info ici.

Lunaire 1

Comme chaque année, l’expo Designs of the year, est une vraie source d’inspiration, une exposition à ne manquer sous aucun prétexte pour les amoureux du design et des nouvelles technologies. Une excuse parfaite (comme s’il en fallait une!) pour visiter une autre expo pleine de couleur et très dynamisante sur le designer de mode Sir Paul Smith qui se tient actuellement dans ce même musée. Design of the year, jusqu’au 24 Août, Hello my name is Paul Smith, jusqu’au 21 Juin, au Design Museum de Londres.

 

Advertisements

Momentum

Momentum 3

This is not space invaders in London’s sky but a new exhibit in town. If you are interested in art performance, visit the Curve, one of London’s unique exhibition venue that currently host Momentum (until 1st June). This 90 metre long promenade, part of the Barbican centre has inspired artists to create extraordinary work as part of a commissioning program since 2006.

Momentum 1

With Momentum, London based art practice UVA (United Visual Artists) use the Curve’s space in a very experimental way for the visitor. Plunge in full darkness, visitors are invited to experience this immense space just guided by twelve pendulums activate light and sound. Each pendulum has been has been designed  and build using custom electronics and top technology but the technology is forgotten and leave space to emotions. Strange, poetic, immersive, the sound and light balancing alters perceptions of the environment, leaving the visitor lost in a black cocoon.

Check their video online to get both sound and vision. Momentum at the Curve, Barbican Centre until June 1st

Momentum 4

 

Ce ne sont pas des soucoupes volantes envahissant le ciel de Londres mais une nouvelle exposition. Si vous êtes intéressé par les expos d’art participatives, allez visiter the Curve l’un des lieu d’exposition les plus intéressant de Londres qui accueille actuellement et jusqu’au 1er Juin l’expo Momentum. Chaque année depuis 2006 des artistes sont invités à jouer et créer autour de cet immense espace en courbe (comme son nom l’indique!) de 90 mètres de long faisant partie du Barbican centre.

Momentum 2

Cette année c’est l’agence artistique UVA (United Visual Artists) qui a investi le lieu et l’a utilisé de manière très expérimentale pour les visiteurs. Plongés dans le noir complet, ils sont invités à littéralement découvrir l’immense espace, guidés uniquement par 12 pendules projetant de la lumière et du son. Les lumières bougent, s’allument et s’éteignent, se balancent au rythme d’une musique douce. Chaque balancier a été designé et construit avec une machinerie de haute technologie mais on oublie totalement cet aspect high tech pour laisser place aux émotions. Etrange, inquiétant au premier abord on se sent vite immergé, hypnotisé et réconforté par ces balanciers lumineux et par les sons qu’ils produisent. Comme à la fois perdu et bercé par ce cocon ténébreux.

Plus d’info sur le site du Barbican dont une vidéo qui vous permettra d’avoir aussi le son!  Momentum à The Curve dans le Barbican Centre.

The new Serpentine Gallery

ZHA_Serpentine Sackler Gallery_07Photo by Luke Hayes

Since September 28th, the Serpentine Gallery in Hyde Park has opened a second space dedicated to art. Situated just few yards away from their original gallery on the North side of Serpentine bridge, the new place (a former 19th century gunpowder store!) has been totally restored and more interestingly transformed by world renowned architect Zaha Hadid. Her design has added a completely new and contrasting structure to the original neo-classical building. All the walls are made of curved frameless glass toped by an undulating canopy roof creating a light, airy, transparent and very contemporary space.

Serpentine 2

The architect has also beautifully played with light. Natural light comes not only from the glass walls but more strikingly through the curved roof via 5 internal columns that open up to the sky. External light pours from these columns and the columns shapes are themselves underlined by a circular ray of artificial light, simply stunning!

More info on Serpentine Sackler Gallery here and on Zaha Hadid studio here

Serpentine 1

Depuis le 28 Septembre, la galerie Serpentine dans à Hyde Park à Londres a ouvert un deuxième lieu d’exposition dédié à l’art. Situé à quelques mètres seulement de leur première galerie du côté Nord du pont Serpentine, ce nouvel espace (un ancien réservoir à munitions datant du 19ème siècle!) a été entièrement rénové et mieux encore agrandit et transformé par la célèbre architecte Zaha Hadid. Sa création ajoute une nouvelle structure qui contraste fortement avec le bâtiment néo-classique d’origine. Tous les murs sont faits de verre courbé sans aucun cadre, le tout chapeauté d’un toit lui aussi tout en courbe et fait de toile tendue, ce qui crée un espace lumineux, aérien, transparent et très contemporain.

Serpentine 3

L’architecte a aussi su jouer brillamment avec la lumière. La lumière naturelle rentre en effet par les murs de verre mais aussi de manière bien plus inhabituelle par les cinq colonnes intérieures ouvrant directement sur le ciel. La lumière extérieure se déverse ainsi dans les colonnes et leurs formes sont aussi mises en valeur par des rayons de lumière artificielle concentriques. Tout simplement magnifique!

Plus d’info sur la galerie Serpine Sackler ici, plus d’info sur le studio de Zaha Hadid ici

Illuminated V&A

Bocci 1

Inspirational as usual the Victoria & Albert museum has once more marked the London Design week with a stunning piece of creation visible until the end of November. For the 2013 edition of the LDW, they have commissioned the canadian lighting brand Bocci to create a gigantic chandelier right inside the V&A’s entrance hall. Formed of 280 of its 28 series of hand-blown lights (thus its name 28.280), all attached on copper wires, it runs from the roof coupole to the museum entrance 30 meter below.

Bocci 2

Designed by Omer Arbel, the chandelier can be admired by entering through the main entrance of the museum but it’s also very impressive to experience it from the top. Head to the 6th floor on the ceramic section of the museum and look down for the wow effect!

If you want a piece of this creation at home, Bocci commercialise its 28 series in many different formats. Actually the intention of its designer Omer Arbel is to create unique pieces through a complex glass blowing technic resulting on an infinite versatility in colour compositions, sizes and shapes. More info on Bocci 28 series here

Bocci 4

Toujours aussi inspirant, le musée Victoria & Albert a encore une fois marqué la semaine du design à Londres par une création étonnante, visible jusqu’à fin Novembre. Pour cette édition 2013 de la London Design Week, le musée a commissionné la marque de luminaires canadienne Bocci, qui a créé un chandelier gigantesque juste à l’entrée du musée. Composée de 280 luminaires en verre soufflé à la main, appelés série 28 (d’ou le nom de ce chandelier 28.280) , reliés à de longs fils de cuivre, la suspension tombe depuis la coupole du plafond jusqu’à l’entrée du musée, 30 mètres plus bas.

Bocci 5

Cette création du designer Omer Arbel est visible depuis l’entrée principale du V&A mais c’est tout aussi impressionnant de monter au 6ème étage, dans la section céramiques du musée, pour l’observer depuis la coupole.

Bocci 3

Si vous rêvez d’une création similaire chez vous, Bocci commercialise sa 28 series dans une multitude de formats. D’ailleurs l’intention du designer Omer Arbel est de créer des pièces uniques grâce à une technique complexe de soufflage de verre permettant une infinie variété de couleurs, de tailles et de formes. Plus d’info sur 28 series de Bocci ici.